Alzabane Editions
NPnav




A LIRE AUSSI...

Entretien avec le directeur d'Alzabane éditions

Entretien avec le directeur d'Alzabane éditions
Qui est Alzabane ? Quels sont nos rêves ? Dans notre interview, Jean-Sébastien Blanck, revient sur une histoire dont nous ne sommes qu'au tout début, après cinq ans d'existence...


" Le beau livre se conjugue à tous les temps ! "


Le lancement fin 2011 des applications numériques "Le Lion" et "Alzabane" confirme la philosophie d'Alzabane éditions : donner le goût de l'imaginaire et le goût de lire, mais aussi, donner envie d'écrire et d'inventer à son tour. Son créateur, Jean-Sébastien Blanck, revient sur une histoire commencée en 2007 et dont, quatre ans et demi plus tard, nous ne sommes qu'au début...


" Le beau livre se conjugue à tous les temps ! "
Avant tout, qu'êtes vous pour Alzabane éditons ? Son auteur ? Son créateur ? Son directeur ?
Un peu tout cela ! Au départ, en 2007, mon idée était de publier trois de mes nouvelles. C'était donc un projet artistique personnel, assez similaire à de l'auto-édition. Mais...j'ai recruté des illustrateurs. Puis, nous avons fait appel à un directeur artistique pour la mise en page, à un directeur de fabrication, puis à une webmaster et à bien d'autres encore...
Au total, c'est une équipe de15 personnes qui a travaillé sur ces trois premiers livres, chacun étant co-signé avec un illustrateur. Tout cela avait déjà furieusement l'air d'une véritable maison d'édition ! En outre,  j'avais à l'esprit d'ouvrir Alzabane à d'autres écrivains. C'est pourquoi, au moment de la publication en juin 2007, j'ai décidé de déposer les statuts officiels d'une maison d'édition.
Aujourd'hui, sur chaque projet, papier et ou numérique, on compte de 20 à 40 intervenants...

Etes vous resté le seul auteur ?
Non, même si j'ai co-signé 10 des 16 livres publiés depuis 2007...Alzabane a désormais 5 auteurs (dont Cyrano de Bergerac!) à son catalogue et 11 illustrateurs. Et je ne compte pas les malheureux auteurs restés anonymes du Roman de Renart dont vous avons publié en 2010 une très belle adaptation illustrée.


" Le beau livre se conjugue à tous les temps ! "
D'où vient le nom "Alzabane" ?
C'est un nom totalement inventé qui a bien sûr une sonorité arabe et persane. Il rappelle l'univers des contes des mille et une nuits. Mais il se trouve qu'un jour, un lecteur d'origine iranienne nous a tout de même certfié que cela avait bien une signification : "le langage" en vieux persan...Il n'y a pas de hasard....

"Alzabane, l'oiseau de la lune" est éponyme de la maison d'édition ?  
Au départ, Alzabane ne devait être le nom que du livre de
Alzabane, l'oiseau de la lune   (ci-contre). Mais quand nous avons cherché le nom de la maison, Alzabane s'est imposé presque immédiatement...L'oiseau véhicule de l'imaginaire - on le retrouve d'ailleurs dans chaque Histoires d'en rêver - et l'imaginaire est la valeur la plus importante de notre ligne éditoriale. De plus, ce personnage ne craint pas d'écouter son rêve qui paraît insensé...
 


" Le beau livre se conjugue à tous les temps ! "
Quel est le public d'Alzabane éditions ?
Tous ceux qui aiment voyager vers des mondes fantastiques, qui font référence parfois à l'Histoire ancienne, comme dans Heureux qui comme Ulysse ou le premier voyage (cliquer ci-contre). C'est aussi tous ceux qui aiment la musique des mots et du style, le vocabulaire parfois original et toujours recherché. C'est encore tous ceux qui aiment les histoires tout en nuances, sans un grand méchant et un grand gentil, sans une fin heureuse ou une fin triste. 






Le catalogue se compose désormais de quatre collections et d'applications numériques pour iPad. Quels sont les projets d'Alzabane pour 2012 ? Développer votre catalogue numérique ? 
En effet, le grand projet de 2011 a été pour Alzabane de comprendre et d'étudier ce que nous pouvions proposer à nos lecteurs dans le numérique. Nous avons fait le constat immédiat qu'une déclinaison des livres existants en PDF ou e-pub n'était pas très intéressante. C'est pourquoi nous avons fait le choix de développer de véritables applications, qui proposent de l'audio, et de la vidéo. D'ici fin 2012, le catalogue numérique comptera 4 ou 5 applications iPad, dont deux sont déjà en ligne depuis Noël 2011. C'est déjà un bon socle. L'idée est aussi d'investir dans un développement de ces mêmes applications au format Androïd. Nous prévoyons aussi leur développement par le biais d'enrichissements progressifs comme l'ajout de nouvelles langues.


Vous abandonnez les livres papiers ?
Bien au contraire !! La parution fin 2011 de "Du Fabuleux voyage sur la lune que fit Cyrano de Bergerac"  (Histoires d'Antan) et de "Le Lion qui ne savait pas chasser" montre, je crois exactement le contraire ! Dès le printemps 2012, la collection HIstoires d'en rêver comptera un 11ème livre : "La Légende véritable du roi d'Orient, ou le second voyage", une suite logique de "Heureux qui comme Ulysse, ou le premier voyage".

D'autres projets "papiers" ?
Bien sûr. Sans doute, un nouveau titre dans la collection Histoires d'en penser, même si rien n'est signé. Et puis, un nouveau grand projet pour la collection Histoires d'Antan, avec un certain...Don Quichotte ! Un appel à candidatures va être lancé pour sélectionner l'illustrateur ou illustratrice.

" Le beau livre se conjugue à tous les temps ! "
Quatre ans (et demi !) après son envol, l'oiseau Alzabane a t-il fait son nid ?
Non, car ce petit oiseau est bien trop occupé à voler...Voler et voler encore vers de nouveaux horizons, c'est ce qu'il aime faire...!
D'ailleurs, les premiers chiffres de téléchargements de nos applications montrent qu'Alzabane s'est fait connaître d'un bond dans plus de 30 pays en moins d'un mois !

Plus sérieusement, il s'est passé énormément de choses pour Alzabane en plus de quatre ans. 15 000 livres vendus dans toute la France, le lancement de trois collections, le lancement des
Rencontres d'Alzabane (animations scolaire), un Prix littéraire très important pour l'un de ses livres Ils ne sont pas comme nous , et j'en passe ! Je dirais que l'oiseau a maintenant appris à voler comme il se doit et qu'il regarde la lune qu'il va décrocher avec confiance...