Alzabane Editions
NPnav


L’histoire de trois histoires


Une vigne qui pousse, la vision saisissante d’une statue de Zeus dans un jardin, il n’en fallait pas plus pour inventer deux des trois histoires de ce recueil.


La Vigne qui aimait un lierre a été écrite en 2007. L'auteur, Jean-Sébastien Blanck eut l'idée de l'histoire en observant un jour, dans le jardin de sa maison à Clamart, la vigne vierge qui envahissait plusieurs pans de murs.
Celle-ci était particulièrement florissante, voire envahissante. Un soir, au cours d'un dîner en terrasse avec des proches, il sentit dans son dos une caresse : une petite tige poussait et semblait l'appeler…. « en quelques secondes, l'histoire était née. » explique l'auteur.

Un décor mystique
Le décor est bien sûr celui du pays cathare, au XIIIème siècle. Les allusions sont claires. Jean-Sébastien Blanck a découvert, au moment de l'écriture, le pays de la Montagne noire et du Sidobre, et son histoire si mystérieuse. « La magie, l'étrangeté du catharisme, la beauté de son pays, tout était présent pour offrir un décor idéal à cette histoire fantastique » explique l'auteur, fasciné par le passé et les paysages de cette contrée.

Un texte plus ancien
Seule, « La Cité des sots » fait partie des textes anciens de Jean-Sébastien Blanck. A l'origine, celle-ci était plus longue et son décor futuriste. Remaniant de fond en comble son texte afin qu'il s'imbrique parfaitement dans l'atmosphère générale du recueil, l'auteur a placé l'histoire dans des temps anciens qu'on suppose être ceux des Cités italiennes de la Renaissance.





La vigne qui aimait un lierre

La vigne qui aimait un lierre
Jean-Sébastien Blanck, Gaston Hauviller

Prix : 14,50 euros TTC (hors frais d'envoi)