Il était une fois … Alzabane

Créée en juin 2007, notre maison d’édition jeunesse continue depuis, son vol en se consacrant plus que jamais à la littérature illustrée (petits romans, fables, nouvelles, contes) à travers quatre collections jeunesse et adulte. Elle participe également à la promotion des métiers du livre en organisant des rencontres et ateliers scolaires. Depuis janvier 2012, elle propose une collection de livres-CD trilingues, Histoires à conter.

Notre ligne éditoriale

Que ce soit en papier, ou en livres-audio et numériques, Alzabane éditions propose une littérature qui nous emporte le plus loin possible dans notre imaginaire…

Au delà de la lecture, nous cherchons à provoquer l’envie de conter, de raconter, d’inventer et d’écrire, voire même d’éditer …

Qu’il s’agisse des Histoires d’en rêver, des Histoires d’en penser, des Histoires d’Antan, des Histoires à conter, nos livres ont également vocation à faire réfléchir… Ils revendiquent une portée philosophique qui peut s’exprimer par l’humour, comme dans L’Un et L’Autre, satire de l’intolérance et des querelles de peuples voisins, ou Les Maîtres parleurs.
La ligne éditoriale se distingue enfin par une très forte exigence de qualité de textes, un style résolument soutenu et littéraire, et un vocabulaire assez riche.

Nos lecteurs, en lecture  autonome, sont donc âgés en général d’au moins 7-8 ans, parfois moins s’ils ont déjà un goût prononcé pour la littérature ou s’ils sont accompagnés.

Jean-sebastien blanck

Directeur d’Alzabane Editions

« Au départ, en 2007, mon idée était de publier trois de mes nouvelles. C’était donc un projet artistique personnel, assez similaire à de l’auto-édition. Mais…j’ai recruté des illustrateurs. Puis, nous avons fait appel à un directeur artistique pour la mise en page, à un directeur de fabrication, puis à une webmaster et à bien d’autres encore…

Au total, c’est une équipe de 15 personnes qui a travaillé sur ces trois premiers livres, chacun étant co-signé avec un illustrateur. Tout cela avait déjà furieusement l’air d’une véritable maison d’édition ! En outre,  j’avais en tête d’ouvrir Alzabane à d’autres écrivains. C’est pourquoi, au moment de la publication en juin 2007, j’ai décidé de déposer les statuts officiels d’une maison d’édition. Aujourd’hui, sur chaque projet, papier et ou numérique, on compte de 20 à 40 intervenants… »

Ecouter l’interview de Jean-Sébastien Blanck sur Radio Pluriel :

Beaux livres

Alzabane s’est fait une spécialité de proposer des beaux livres, façonnés et reliés à l’ancienne, mais dans une mise en page moderne.

Elle se destine à un public plus âgé, soit plus de 12 ans. Elle abordera parfois des sujets graves avec Ils ne sont pas comme nous ou proposera des textes de poésie comme Lettre à Joséphine.

La troisième collection, Histoires d’Antan, trouve beaucoup d’échos dans la presse, à l’heure du numérique. Elle propose en effet des contes fantastiques et burlesques du Moyen-Age ou de la Renaissance mais aussi, un retour vers le « beau livre » à l’ancienne, avec de la dorure sur la tranche des pages et sur la couverture, un marque page,des enluminures, et surtout, plusieurs dizaines d’illustrations magnifiquement mises en page… Le dernier titre paru est La Vie très horrifique des géants Gargantua et Pantagruel.
Une manière de montrer que le livre se conjugue… à tous les temps !

Le lion qui ne savait pas chasser
Pinocchio couverture